L’habitat inclusif pour les personnes âgées est l’héritier de multiples démarches et réalisations à l’actif des collectivités locales. En revanche, le défi de l’innovation est lancé pour les personnes en situation de handicap.

Depuis longtemps, les communes ont entamé le virage inclusif pour leurs habitants âgés. Par exemple, les logements-foyers des années 60 et 70, devenus résidences « autonomie », ont été précurseurs d’une troisième voie entre le logement autonome et l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Même si, aujourd’hui, ces résidences restent statutairement rangées dans la catégorie des établissements médicosociaux et ne relèvent donc pas de l’habitat inclusif au sens large de la nouvelle loi « Elan » : « Un logement meublé ou non, en cohérence avec le projet de vie sociale et partagée, loué dans le cadre d’une colocation, ou un ensemble de logements autonomes, meublés ou non, situés dans un immeuble ou un groupe d’immeubles comprenant des locaux communs affectés au …


Source : La Gazette des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X