Depuis que les 230 fonctionnaires ont emménagé dans l’Hôtel de police construit dans le quartier Saint-Jean de Beauvais, l’ancien bâtiment de la rue de la Banque restait désespérément vide. Il sera finalement rasé pour laisser place à une résidence mixte de 25 à 30 logements réservés aux handicapés et aux personnes valides. « Nous avions pensé un moment y aménager un foyer pour jeunes, mais l’Opac est venu nous présenter un projet novateur qui nous a très vite intéressés, raconte Franck Pia, premier adjoint (UDI) de Beauvais. Il s’agissait de créer en centre-ville une résidence mélangeant des logements sociaux pour personnes handicapées et pour personnes valides. » Le projet est aujourd’hui sur les rails.

« Nous devions avoir l’autorisation des Bâtiments de France pour la destruction car la structure était inexploitable en l’état, souligne Franck Pia. Ce n’était pas évident. Rue de la Banque, nous sommes dans le périmètre de la cathédrale et l’ancien commissariat a été construit après guerre. L’autorisation a été donnée mais il reste encore quelques détails à régler, notamment sur la hauteur du futur immeuble, avant de lancer les travaux. »

La future résidence devrait comprendre trois niveaux et proposer des appartements de type T3 et T4. Elle disposera surtout d’un accueil et d’une personne présente 24 heures sur 24. « C’est l’intermédiaire entre une résidence médicalisée et une résidence normale, indique Franck Pia. L’association Ti Hameau gérera la structure. Elle le fait dans des résidences au Havre (Seine-Maritime) et à Caen (Calvados). Les logements accueilleront des handicapés moteurs lourds, qui ont besoin de l’aide d’une personne quasiment en continuité. Ils logeront en plein centre-ville et c’est un vrai plus que nous leur apportons, à eux et à leurs familles. »

Les négociations sont en cours pour connaître le coût précis de l’opération. « Le bâtiment appartient à l’Etat, rappelle Franck Pia. Nous devons connaître le prix que fixeront les services des Domaines avant de réaliser le montage financier. Ce seront des logements sociaux avec des loyers très accessibles. J’ai bon espoir que les travaux commencent fin 2017. »


Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X